Stockage : quelle est la meilleure solution ?

31 mars 2021/Emilie Ravet

Le stockage de fichiers, de blocs et d'objets sont les trois principaux types de stockage de données d'entreprise. Chacun présente chacun des avantages et quelques limites.

 

Le stockage par blocs, dans sa forme la plus simple, est apparu en premier, dans les années 1960. Il scinde un fichier en blocs de données distincts qui sont stockés sous forme de données séparées. Chaque donnée est associée à une adresse spécifique. Il n'est donc pas nécessaire de les stocker dans une structure de fichiers.

Depuis, deux autres variantes sont apparues. Le stockage par fichiers s'est inspiré du stockage par blocs des décennies plus tard. Le stockage objet est apparu beaucoup plus tard, avec Seagate comme pionnier dans les années 1990.

Les trois ont leur utilité comme nous allons le voir.

Le stockage de fichiers est idéal pour les données organisées et structurées. Il est basé sur le chemin d'accès et stocke les données de manière hiérarchique (fichiers dans des dossiers, dossiers dans des répertoires). Chaque élément d'information est conservé dans un dossier pour faciliter son organisation au sein d'autres données. Il s'agit d'un stockage hiérarchique, tout comme les documents papier qui sont rangés dans des cartons.

Pour localiser des données dans un système de stockage de fichiers, il faut savoir où elles se situent dans la hiérarchie. Cela peut prendre du temps lorsqu'un système de fichiers est volumineux. Imaginez que vous essayez de trouver un document dans l'empilement de six ans de Microsoft Office sur votre ordinateur personnel. Les besoins en matière de stockage de données volumineuses sont bien plus importants que cela. Se faufiler dans la hiérarchie d'un système de fichiers peut être une tâche laborieuse.

Pool de stockage

Le stockage de fichiers n'est pas non plus très évolutif, puisque la croissance nécessite d'ajouter de plus en plus de dossiers et de répertoires. Cependant, il est utile pour les entreprises qui disposent d'un nombre limité de fichiers et qui souhaitent que toutes ces données soient disponibles sur un réseau local.

Le stockage d'objets, le plus récent venu dans la famille des options de stockage de données, s'est fait un nom. Il prend chaque donnée et la désigne en tant qu'objet. Contrairement aux fichiers qui sont stockés dans des dossiers, les données sont conservées dans différents entrepôts où elles sont regroupées avec les métadonnées associées et un identifiant unique pour former un pool de stockage.

Le stockage objet stocke les données dans un pool, et non dans une hiérarchie. Les données n'ont pas besoin d'être structurées, comme c'est le cas dans les systèmes de fichiers. Il peut s'agir d'éléments disparates et aléatoires de données non structurées. Les données stockées dans des objets reçoivent des métadonnées (si vous connaissez les métadonnées de l'objet, vous pouvez facilement l'interroger) et un identifiant unique. Ainsi, les données stockées dans des objets sont faciles à localiser.

Si le stockage objet est si populaire, c'est parce qu'il est nécessaire pour les entreprises ayant des besoins importants en matière de stockage de données et d'analyse. Les besoins en stockage de données ont considérablement augmenté au cours de la dernière décennie en raison des applications et du cloud. Les entreprises doivent stocker un grand nombre de données clients, simplement pour rester dans la course.

Réduire la latence

C'est là que les plateformes de stockage objet entrent en jeu. Elles sont évolutives et flexibles pour les grands magasins de données d'entreprise non structurées. De nombreux fournisseurs affirment que leur stockage objet est illimité, simplement parce qu'ils n'en ont jamais atteint la fin. C'est très intéressant pour les entreprises qui doivent stocker beaucoup d'informations.

Un inconvénient potentiel du stockage objet est qu'il n'est pas aussi facile à modifier rapidement. Si les entreprises doivent traiter rapidement de gros volumes de données, elles risquent de rencontrer des difficultés (contrairement aux blocs, qui sont plus faciles à modifier pendant le stockage).

Dans l'ensemble, il n'est tout simplement pas aussi rapide que le stockage de fichiers ou le stockage par blocs (il est vrai qu'il stocke également beaucoup plus de données et que le tri de métadonnées supplémentaires prend du temps). Cependant, la situation pourrait évoluer avec le NVMe over Fabrics. Cette extension du protocole réseau NVMe pour les systèmes Ethernet et Fibre Channel accélère et renforce la connectivité entre les solutions de stockage et les serveurs. Cela permettrait de réduire considérablement la latence lorsqu'il sera associé au stockage objet.

À chaque entreprise un type de stockage

Le stockage objet est la meilleure solution pour les données IoT à la périphérie d'un réseau. Les entreprises qui ont besoin d'analyser rapidement des données IoT non structurées et peu fiables commenceront à se tourner vers un système de stockage axé sur la périphérie qui utilise de petits serveurs plutôt que d'énormes serveurs dans les centres de données.

Au final, quelle est la meilleure solution pour vos besoins ? Si votre entreprise dispose d'un nombre raisonnable de fichiers à organiser en stockage, le stockage de fichiers est probablement la meilleure option.

Si une entreprise accède fréquemment à ses données pour y apporter des modifications, le stockage en bloc est un bon choix car il ne présente pas les limites et le ralentissement potentiel de la recherche de données, comme le fait le stockage de fichiers.

Enfin si une entreprise possède de nombreuses applications nécessitant l'analyse de gros volumes de données - surtout si ces données proviennent d'appareils IoT - le stockage objet permettra de répondre aux demandes de stockage et d'analyse.


Emilie Ravet
À propos de Emilie Ravet : Emilie est responsable Marketing en charge de la publication des articles du blog.