Quelle est la différence entre le Backup as a Service et le PRA a a Service ?

23 février 2017/Emilie Ravet

J'observe souvent une confusion entre le "Backup as a Service" (sauvegarde) et le Disaster Recovery as a Service (le Plan de Reprise d'Activité).

Il s'agit bien de 2 services distincts qui peuvent être complémentaires. Cette différence ne se situe pas uniquement au niveau du prix et du fournisseur.

Voici les éléments-clés pour bien comprendre chacun de ces services et en quoi ils sont différents.

 

Avant de commencer, voici un exemple simple de la vie quotidienne :

Votre voiture tombe en panne, vous avez 2 possibilités :

  • On vous apporte les pièces de rechange et vous effectuez vous-même la réparation.
  • On répare votre voiture puis on vous rend les clés ou encore, on vous prête une voiture secondaire qui contient l'ensemble de vos affaires personnelles.

La question finale est : A qui confiez-vous la responsabilité de réparer votre voiture, à vous-même ou à des professionnels ?

Pour votre système d'information, c'est la même chose !  Il faudra bien prendre en compte vos capacités à rétablir, réparer, mais aussi le temps qu'il faudra y consacrer et la perte potentielle provoquée par la situation.

Le Backup As A Service

Les solutions de Backup as a Service permettent de copier vos données (environnement virtuel, fichiers, base de données, etc... ) pour les préserver en cas de défaillance de votre système d'information ou même d'une erreur humaine.

Il s'agit d'une sauvegarde, souvent externalisée dans un Cloud. Cela revient dans notre exemple, à disposer d'une partie des pièces de rechange de votre voiture. Cependant, en fonction du type de crash, il sera nécessaire de disposer des pièces physiques de votre infrastructure (switch, serveur, stockage, etc... ). Votre équipe devra remettre votre infrastructure en état de fonctionnement avant d'y importer à nouveau des données et s'assurer de la cohérence de l'ensemble.

Le PRA As A Service

Le PRA As A Service ou encore le DRaaS (Disaster Recovery as a Service ) permet de  basculer vers un système secondaire qui assure la continuité d'activité en prenant en charge les besoins informatiques vitaux de l'entreprise.

Il existe plusieurs niveaux de capacité de reprise, le choix dépendra alors des besoins exprimés par l'entreprise.

Le PRA, comparé à la Sauvegarde, permet de prendre en compte l'ensemble du système, les environnements physiques mais aussi les données. En résumé, il sert à mettre à disposition, un système fonctionnel secondaire sans passer par une phase de réparation de votre système d'information sur site. Le PRA peut inclure un Backup as a Service. 

Le PRA peut concerner une partie de votre système d'information (applications critiques par exemple) ou toutes les applications. Ce choix est défini selon l'entreprise, le bugdet, et le niveau de dépendance à son système d'information.

Dans le PRA, 2 indicateurs doivent être prix en compte :

  • RTO = Recovery time objective
  • RPO = Recovery Point objective

Il y a plusieurs options à prendre en compte, chacune d'entres elles avec des conséquences variées. RTO : c'est le temps imparti dans lequel votre système doit se rétablir pour que vous puissiez continuer votre business sans encombre. RPO : il quantifie le maximum d'informations que vous pouvez vous permettre de perdre après un incident.

Le Cloud permet d'optimiser le PRA

Plus le RTO et le RPO sont proches de 0, plus le Plan de Reprise d'Activité sera coûteux. La plupart des entreprises, notamment les PME, ne peuvent pas se permettre d'investir dans ce type de solution. Néanmoins, elles ont le besoin d'une solution solide grâce à laquelle elle pourront redémarrer leur activité.  L'utilisation du Cloud peut s'avérer judicieuse pour ces entreprises. Découvrez 4 raisons d'utiliser le Cloud pour mettre en oeuvre son PRA.

Quel niveau de stress êtes-vous prêt à subir ?

Lors que vous hésitez entre une solution de Backup as a Service et une solution de PRA as a service, vous devez vous poser les questions suivantes :

  • Souhaitez un système de sauvegarde ou une reprise d'activité ? Est-ce que vos équipes disposent de l'energie, du temps, de l'expertise technique et de toutes les pièces pour remettre en état de fonctionnement votre infrastructure sur site ?
  • Quelle est la dépendance de votre entreprise au système d'information ? Combien de temps votre entreprise peut se passer de celui-ci ? Quel est le RTO et le RPO ?
  • Quel  budget  votre entreprise est capable de dépenser pour protéger ce qu'elle possède ? (données, applications, etc...)

Cette liste de questions n'est pas exhaustive. De plus, il n'y a pas de mauvaises ou de bonnes réponses car chaque entreprise a son propre niveau de dépendance au système d'informations.

Alors plutôt Backup as a Service ou PRA as a Service ?

 

Renforcer sa reprise d'activité grâce au Cloud

Emilie Ravet
À propos de Emilie Ravet : Emilie est responsable Marketing en charge de la publication des articles du blog.

À lire ensuite

Pourquoi l’hybride et le multicloud sont vitaux ?

De plus en plus d’entreprises accélèrent leur migration vers le cloud. Mais comme pour tout projet, les besoins...

Trois raisons pour renforcer la sécurité des données dans le cloud

Près de 80 % des entreprises ont subi une fuite de données liée à leurs infrastructures cloud dans les...

Les bonnes pratiques pour une migration réussie

De nombreux DSI et responsables informatiques pensent qu’une migration vers le cloud revient à aller héberger...