Pourquoi Microsoft Azure Arc simplifie le multicloud ?

25 janvier 2021/Emilie Ravet

Cette solution polyvalente permet de fournir et de gérer virtuellement n'importe quel serveur ou base de données. Peu importe qu’il s’agisse d'un serveur Linux fonctionnant sur site, d'une base de données hébergée dans le cloud de Microsoft ou même d'une machine virtuelle Windows fonctionnant dans un cloud public concurrent.

 

Les providers ne cessent de « démocratiser » le cloud avec des fonctionnalités et des services répondant aux demandes des professionnels. Or, l’une des principales exigences des utilisateurs est la simplification du multicloud.

Microsoft Azure Arc y répond précisément en permettant de gérer tous les serveurs (Windows et Linux) et les conteneurs Kubernetes. Les serveurs avec Azure Arc permettent en effet de déployer des extensions de machine virtuelle Azure sur des machines virtuelles Linux et Windows hors Azure, ce qui simplifie la gestion de votre machine hybride tout au long de son cycle de vie.

 

Peu importe qu'ils soient sur Azure, AWS, Edge ou on-Premise. Quand une machine hybride est connectée à Azure, elle est traitée comme une ressource dans Azure.  Précisons que pour bénéficier de cette expérience avec des machines hybrides hébergées en dehors d’Azure, il est nécessaire d’installer Azure Connected Machine sur chaque machine.

 

Microsoft Azure Arc permet notamment :

  • D’effectuer des tâches de surveillance et de gestion de la configuration en affectant par exemple des configurations invité Azure Policy ;
  • De gérer les applications Kubernetes en utilisant les techniques DevOps. 
  • De surveiller les performances du système d’exploitation invité de chaque machine connectée. Azure Monitor est capable de collecter directement les données des machines hybrides et de les afficher dans un espace de travail Log Analytics en vue d’une analyse et d’une mise en corrélation détaillées.

 

Azure Arc peut également améliorer le niveau de sécurité en permettant aux équipes d'utiliser Azure Security Center pour auditer les configurations de sécurité des workloads et identifier les vulnérabilités. Par ailleurs, le benchmark de sécurité Azure fournit des recommandations sur la façon dont il est possible de sécuriser des solutions cloud sur Azure. Microsoft conseille d’utiliser Azure Arc enabled servers pour ajouter des machines non-Azure à Azure Security Center.

 

En conclusion, cette plateforme permet de simplifier un large éventail de flux de travail informatiques et facilite la mise en place d'infrastructures hétérogènes couvrant plusieurs data centers et environnements cloud.


Emilie Ravet
À propos de Emilie Ravet : Emilie est responsable Marketing en charge de la publication des articles du blog.

À lire ensuite

Comment adapter sa politique de sécurité dans un workspace hybride

La pandémie a obligé les entreprises à mettre en place des accès distants. La priorité a été principalement...

Stockage : quelle est la meilleure solution ?

Le stockage de fichiers, de blocs et d'objets sont les trois principaux types de stockage de données...

Le modèle de plateforme rend les équipes d'application plus efficaces

Les pratiques DevOps conduisent à une meilleure performance et de meilleurs résultats organisationnels. Mais les...