Le modèle de plateforme rend les équipes d'application plus efficaces

16 mars 2021/Emilie Ravet

Les pratiques DevOps conduisent à une meilleure performance et de meilleurs résultats organisationnels. Mais les entreprises les plus matures s’appuient sur des plateformes internes en libre-service, des processus automatisés de gestion du changement et une sécurité intégrée.

 

Les pratiques DevOps permettent aux organisations d’être plus réactives et agiles en publiant plus rapidement de meilleurs logiciels. Mais elles sont rarement capables d'adapter ces méthodes de travail au-delà des équipes de développement, d'exploitation et (parfois) de sécurité. La clé de celles qui réussissent ? Elles initient et accentuent des changements structurels pour impacter toute l’organisation.

 

Lorsque les organisations réussissent à mettre en place une plateforme interne, elles peuvent atteindre plus facilement l'objectif visé par les initiatives DevOps : accélérer la livraison de logiciels de meilleure qualité et plus sûrs. A la clé, une meilleure client (et collaborateur…).

 

Un guichet unique

Contrairement aux équipes DevOps ou aux équipes de produits, responsables de la livraison de bout en bout, les équipes de plateforme interne sont chargées de fournir une plateforme qui fournit l'infrastructure, les environnements, les pipelines de déploiement et les autres services internes qui permettent aux clients internes de construire, de déployer et d'exécuter leurs applications.

 

Elles sont en quelque sorte un guichet unique. Ce modèle peut rendre les équipes d'application plus efficaces en leur permettant de se concentrer sur leur compétence principale, à savoir la création et la fourniture de produits.

Cette approche est de plus en plus populaire. Certaines organisations en ont plus de deux. Mais dans la plupart des cas, elles commencent par créer une plateforme pour une équipe spécifique ou pour un certain type d'infrastructure, comme le cloud public.

 

Briser les cloisonnements

Ces plateformes apparaissent lorsque les organisations disposent d'équipes fortes, axées sur les produits, chacune étant responsable de la fourniture de bout en bout d'un produit ou d'un service. Elles permettent donc aux équipes de développement d'applications de créer, de déployer et d'exécuter leurs applications de manière standardisée. Cette particularité diffère des plateformes comme celles proposées par AWS, Microsoft Azure, Google Cloud Platform…

 

Ce n'est qu'en brisant les cloisonnements entre la gestion du changement, la gestion des versions, et les équipes d'audit et de conformité, en créant des boucles de rétroaction efficaces et en suivant les progrès que les organisations peuvent faire mûrir leurs processus de gestion du changement.

 

Encore faut-il s’appuyer sur des processus de gestion du changement efficaces. Citons entre autres :

  • Un degré élevé d'automatisation des tests et du déploiement
  • Un degré élevé d'atténuation automatisée des risques
  • Des processus d'approbation moins rigides et beaucoup moins manuels
  • Des rédactions des changements de code, etc.

 

L'intégration de la sécurité est également un élément déterminant. Les entreprises qui ont atteint des niveaux plus élevés d'intégration de la sécurité sont beaucoup plus susceptibles d'être à un stade élevé d'évolution de leur développement. Pour relever ce défi, une collaboration entre les équipes est indispensable. Elles doivent pouvoir également prévenir, découvrir et résoudre les problèmes de sécurité de manière autonome.

 

Et cela est payant, car il y a une forte corrélation entre la capacité à intégrer pleinement la sécurité dans le processus de livraison des logiciels et la capacité d'une organisation à remédier rapidement aux vulnérabilités critiques.

 

Normalisation et autonomie

Selon l’étude « State of DevOps » de Puppet et CircleCI, 45 % des entreprises ayant une intégration complète de la sécurité ont déclaré être capables de remédier aux vulnérabilités critiques en un jour, alors que seulement 25 % des entreprises ayant une faible intégration de la sécurité pouvaient faire de même.

 

En conclusion, le modèle de plateforme permet aux équipes d'application de se concentrer sur leur compétence principale, à savoir la création et la fourniture de produits. Il peut améliorer la gouvernance et la rentabilité en fournissant un ensemble d'outils standardisés qui est bien compris et dont l'efficacité a été prouvée pour la majorité des cas d'utilisation. Elle peut fournir un équilibre entre la normalisation et l'autonomie des équipes.


Emilie Ravet
À propos de Emilie Ravet : Emilie est responsable Marketing en charge de la publication des articles du blog.

À lire ensuite

Comment adapter sa politique de sécurité dans un workspace hybride

La pandémie a obligé les entreprises à mettre en place des accès distants. La priorité a été principalement...

Stockage : quelle est la meilleure solution ?

Le stockage de fichiers, de blocs et d'objets sont les trois principaux types de stockage de données...

Le modèle de plateforme rend les équipes d'application plus efficaces

Les pratiques DevOps conduisent à une meilleure performance et de meilleurs résultats organisationnels. Mais les...