L'IT Automation : une démarche Agile

28 août 2019/Emilie Ravet

L'automatisation informatique, ou IT Automation, fait référence aux outils et pratiques utilisés pour automatiser les tâches, les processus batch et les flux de travail. Mais au-delà de la simple réduction des coûts et de l'amélioration de la qualité,  cette démarche vise à renforcer l'agilité.

Plus vite et mieux ! C’est le double objectif de l’IT Automation. Pour relever ces défis, les outils d'automatisation informatique comprennent souvent une interface utilisateur graphique, un planificateur de tâches et un ou plusieurs scripts, ce qui permet aux utilisateurs de planifier facilement les flux de travail à traiter.

L'automatisation présente différents avantages. Premièrement, elle réduit les besoins en main d'œuvre (coûts d'exploitation) et fournit la flexibilité nécessaire à l'évolution continue de l'informatique. En réduisant le temps consacré aux tâches répétitives, le risque d'erreur est également réduit au minimum. L'automatisation empêche aussi les modifications non autorisées.

Mais jusqu’à présent, l’IT Automation se limitait à des processus fragmentaires. Aujourd’hui, des entreprises entament (ou réfléchissent) une approche systématique. Cela signifie exploiter l'automatisation au-delà de la simple réduction des coûts et de l'amélioration de la qualité pour mettre en œuvre l'agilité et la mise à l'échelle des implémentations numériques à travers l'entreprise.

L'automatisation augmentée par l'IA

Selon Gartner, l'automatisation accrue de l'intelligence artificielle devrait jouer un rôle important dans les opérations informatiques et la gestion de la performance des applications. Pour mieux tirer parti des avantages de l'automatisation accrue de l'IA, le cabinet d’analyste suggère que les organisations établissent un centre d'excellence et forment notamment leurs collaborateurs à la science des données.

Afin d'obtenir des informations exploitables à partir de leurs importants volumes de données, les organisations utiliseront en effet de plus en plus l'automatisation augmentée par l'intelligence artificielle.

Mais cet engouement pour l’automatisation ne doit pas inciter les entreprises à brûler les étapes. Elles doivent toujours s'assurer que l'automatisation est étudiée dès le début d'un nouveau processus, et non après coup.

Comme toute nouveauté, le temps d’adoption sera également incompressible : les entreprises doivent d’abord prendre conscience des technologies émergentes, comprendre comment elles peuvent en tirer parti, et comment effectuer tout cela avec leurs budgets (qui ne sont pas illimités), leurs compétences (qui doivent parfois s’étoffer) et leur culture (qui doit évoluer).


Emilie Ravet
À propos de Emilie Ravet : Emilie est responsable Marketing en charge de la publication des articles du blog.

À lire ensuite

Nomination de Thomas Bernier au poste de Directeur général

Thomas Bernier, 39 ans, a été recruté au poste de DG de Scalair, opérateur et architecte de cloud. La société,...

5 étapes pour simplifier la cybersécurité

Les cyberattaques ne cessent d’augmenter. Leur complexité, aussi ! Dans ce contexte, les entreprises doivent...

Six bénéfices d'une migration dans le cloud

Tous les acteurs du cloud ont constaté une forte croissance des demandes des entreprises. Lorsque la crise du...