L’engagement de disponibilité : un enjeu majeur pour l’entreprise

18 juillet 2017/Emilie Ravet

Le Cloud offre de réelles opportunités de croissance aux entreprises. Mais les interruptions de service peuvent coûter cher ! Pour limiter leur impact, il est indispensable d’exiger des garanties auprès des fournisseurs, et en particulier concernant la disponibilité.

Réduction des coûts, flexibilité, adaptation aux pics de charge… Tout le monde (re)connaît les atouts des offres disponibles dans le Cloud. Il n’est donc pas étonnant que 63 % des prestataires présagent que la demande de la part des clients et prospects va être en très forte augmentation selon le 11e Baromètre Markess, publié lors des derniers États Généraux de la Cloud Week.

Mais qui se préoccupe de la disponibilité de ces services ?

En migrant leurs données, leurs logiciels (SaaS) ou une partie de leur infrastructure dans le Cloud (IaaS), les entreprises ont le sentiment de se décharger d’une partie des contraintes (comme la maintenance, le déploiement de licences et de mises à jour).

Or, personne n’est à l’abri d’une défaillance ou d’une organisation pas assez optimisée. Environ 50 000 administrateurs de sites l’ont appris à leurs dépens le 29 juin dernier ! À 18 h 30, leurs sites deviennent inaccessibles. En pleine période de soldes, l’indisponibilité tombe au plus mal pour tous ceux qui font du e-commerce !

Les garanties du SLA

Cet incident confirme que la disponibilité est un critère majeur pour les entreprises et en particulier pour celles qui travaillent en temps réel avec internet comme le e-commerce, le streaming, les messageries…

Proposés à des tarifs très abordables, les hébergements mutualisés n’offrent pas toutes les garanties en matière de disponibilité et le SLA (Service Level Agrement) n’est pas très détaillé. Il n’a pas vraiment de valeur puisqu’il n’est associé à aucune contrepartie financière… Cet incident rappelle les « obligations » des prestataires qui développent des sites pour des entreprises, notamment celle qui consiste à  « mettre en œuvre une mesure de sauvegarde effectuée par (leurs) soins ».

Quelles que soient la taille et la réputation du fournisseur de solution dans le Cloud, les entreprises doivent avoir conscience que la disponibilité est un facteur déterminant. C’est surtout le cas dans des secteurs très concurrentiels où le moindre incident peut avoir un impact négatif très fort sur les résultats financiers. Confier une partie de son Système d’information (SI) ou ses données-métier implique d’avoir une attitude pragmatique.

Il est donc indispensable d’étudier précisément le SLA afin de bénéficier des meilleures garanties de services. Découvrez comment lire les SLA de son fournisseur Cloud

La haute disponibilité

Si le « zéro incident » absolu ne sera jamais atteint, il est indispensable pour les fournisseurs de services d’établir une politique et un plan d’engagement clairs pour leurs clients. C’est un impératif que doivent demander toutes les entreprises avant de s’engager.

Dans certains secteurs, des entreprises peuvent exiger une haute disponibilité (ou HA pour « high availability »). Les quelques points de défaillance (Single Points of Failure) d’un SI ou d’une offre dans le Cloud sont réduits par la mise en place de techniques de redondance et/ou de réplication. L’objectif est de réduire au maximum la « discontinuité de service » engendrée par une panne logicielle ou matérielle.

Dans le cas du PaaS (Platform as a Service), la HA correspond à la combinaison de la disponibilité des datacenters du fournisseur et celle du framework logiciel apposé par-dessus. Dans le cas du SaaS, elle englobe les taux de disponibilité des datacenters du fournisseur, du framework logiciel apposé par-dessus et du SaaS.

Il est donc très important de retenir le bon partenaire et de tisser une relation de confiance. Par ailleurs, la sauvegarde ou la redondance des données réduit considérablement le risque de dépendance ou de désastre informatique. La mise en place d’un plan de reprise de l’activité (PRA) permet de mieux encaisser une absence de disponibilité.

New Call-to-action

Emilie Ravet
À propos de Emilie Ravet : Emilie est responsable Marketing en charge de la publication des articles du blog.

À lire ensuite

protection-donnees-aws

3 mesures indispensables pour protéger ses données dans AWS

La moitié des entreprises qui utilisent le service de stockage cloud Amazon Web Services (AWS) S3 ont subi au...

virtual

Six types de virtualisation

Réduction des coûts, utilisation efficace des ressources, meilleure accessibilité, minimisation des risques......

Cloud-Panne

Cloud et Panne : Ne pas sous-estimer les risques

Même s’ils répondent à des critères précis et à des certifications, TIER notamment, les data centers ne sont pas...