Qu'est ce qu'un Cloud Broker ?

3 septembre 2018/Emilie Ravet

L’offre pléthorique de services cloud est à la fois une aubaine et un casse-tête. Comment être sûr en effet de retenir la ou les bonnes solutions ? C’est l’une des missions d’un cloud broker.

Le cloud broker, ou courtier de services dans le cloud, joue un rôle majeur aujourd’hui. En entamant leur transformation numérique, les entreprises s’intéressent logiquement aux services en ligne. Mais quelles solutions retenir ? Cette question s’apparente souvent à un casse-tête. D’où l’intérêt de faire appel à un cloud broker qui est indépendant vis-à-vis des fournisseurs.

Il tient compte des besoins fonctionnels, des contraintes particulières (réglementaires, budgétaires) et de ses processus pour déterminer les offres les mieux adaptées. Il intervient donc comme un intermédiaire entre l’acheteur d’un service d’informatique dans le cloud et les plates-formes.

En général, un cloud broker peut endosser trois rôles :

  • Le négociateur : il peut être mandaté pour négocier des contrats. Dans ce cas, il peut répartir les services entre divers fournisseurs dans un souci d’économie maximale, malgré les éventuelles complexités engendrées par les négociations impliquant plusieurs fournisseurs. Une fois la recherche terminée, le courtier présente au client une liste de fournisseurs recommandés ainsi qu’une comparaison des caractéristiques du service, des ventilations des coûts, des SLA et d’autres critères.
  • L’agrégateur de services : il combine et intègre plusieurs services en un ou plusieurs nouveaux services. Il assure l’intégration des données et les connexions sécurisées entre son client et les multiples fournisseurs de cloud. Il peut choisir les services de plusieurs fournisseurs, selon les critères déterminés auparavant avec son client.
  • Le facilitateur : il peut améliorer un service donné en optimisant certaines capacités spécifiques ou en proposant des services à valeur ajoutée ou personnalisés. Cette amélioration peut concerner la gestion de l’accès aux services cloud, le contrôle des identités, les rapports de performance, etc. Il peut également proposer des services complémentaires : assurer le chiffrement et le transfert vers le cloud des données du client, gérer le cycle de vie des données (DLM, Data Lifecycle Management). Toutes ces fonctions peuvent être accessibles via une interface utilisateur qui masque les complexités.

Recourir à un cloud broker : les avantages

Ses différentes missions permettent aux entreprises de ne pas se focaliser sur des problématiques complexes et qui évoluent rapidement. L’intégration entre plusieurs offres de cloud ou la portabilité d’une application entre différents fournisseurs de cloud sont deux missions qui peuvent être difficiles à maîtriser. C’est justement le rôle d’un cloud broker.

De manière générale, faire appel à un cloud broker peut présenter trois intérêts principaux :

  • Amélioration de la continuité des activités en réduisant la dépendance à l’égard d’un seul fournisseur de cloud. Si c’est l’un des souhaits de l’entreprise, ce courtier sélectionnera les services les mieux adaptés et disponibles sur différentes plates-formes. Il proposera également des outils permettant à ses clients de surveiller l’évolution des performances des services retenus tout en faisant abstraction de la complexité fonctionnelle et technique ;
  • Réduction des coûts : un courtier peut obtenir plus facilement des réductions, car il négocie de plus gros volumes de services. Parallèlement, ce spécialiste doit fournir une visibilité complète sur les coûts et établir des projections budgétaires de consommation de services en fonction des projets ;
  • Renforcement de la sécurité des données : avant d’entamer la migration d’applications ou d’informations vers une plate-forme, le cloud broker peut vérifier si les fournisseurs sélectionnés répondent parfaitement aux normes de sécurité exigées. Il peut s’agir de normes ou de certifications imposées dans des secteurs très réglementés tels que la santé et les services financiers.

Les différentes missions d’un cloud broker s’avèrent très utiles pour les entreprises. Mais un courtier ne peut justifier le surcoût de sa prestation que par la valeur ajoutée qu’il apportera aux services de base des fournisseurs : non seulement il doit faciliter le travail quotidien de ses clients, mais aussi celui de demain !

Une relation de confiance entre le courtier et son client doit donc s’instaurer afin de définir la stratégie de migration la mieux adaptée. Cet accompagnement doit permettre d’optimiser la politique de transformation numérique. L’offre est pléthorique. Sélectionner les bons services et les bonnes plates-formes est une étape délicate, mais déterminante.

New Call-to-action

Emilie Ravet
À propos de Emilie Ravet : Emilie est responsable Marketing en charge de la publication des articles du blog.

À lire ensuite

indisponibilite-si-1

5 mesures pour limiter l'impact d'une indisponibilité du SI

Une panne informatique, un piratage, un dégât des eaux... les risques sont multiples. Ils peuvent avoir un...

protection-donnees-aws

3 mesures indispensables pour protéger ses données dans AWS

La moitié des entreprises qui utilisent le service de stockage cloud Amazon Web Services (AWS) S3 ont subi au...

virtual

Six types de virtualisation

Réduction des coûts, utilisation efficace des ressources, meilleure accessibilité, minimisation des risques......