De l'utilité d'un Centre d'Excellence DevOps

15 octobre 2018/Emilie Ravet

La transformation numérique n’est pas qu’une affaire d’outils. C’est aussi (et surtout) une question de mentalités. Pour répondre efficacement aux besoins des clients et s’adapter aux mutations de son marché, il faut instaurer une culture Agile et s’appuyer sur un Centre d’excellence DevOps.

Entre les velléités d'adapter son business model et les actes, il y a parfois un gouffre que tous les décideurs hésitent à franchir. La mise en place d’un Centre d’excellence (CdE) DevOps est la première brique. Elle permet d’entamer une démarche progressive vers plus d’agilité et d’efficacité.

Dans différents articles, nous avons expliqué pourquoi le DevOps est devenu un élément déterminant de la transformation numérique. Contraction de Dev (équipes d’une entreprise chargées du développement des applications) et de Ops (pour opérations), le DevOps permet d’accélérer et de fiabiliser ses projets.

L’intégration de cette « culture » implique de mettre en place un Centre d’excellence DevOps. Il s’agit d’une équipe de trois à cinq membres aux profils particuliers, c’est-à-dire composée de personnel expérimenté et disposant d’une vision orientée client. 

Idéalement, ces personnes devraient être ouvertes d’esprit et impatientes de savoir comment elles peuvent tirer parti des récentes solutions et des services innovants disponibles dans le cloud pour faire leur travail autrement et faire avancer votre organisation.

Mais il ne doit pas s’agir uniquement d’experts maîtrisant les différents rouages et subtilités du cloud. Cela ne suffit pas. Car cette équipe doit être le moteur du changement à l’échelle de l’entreprise.

La fin des silos

Elle est donc chargée d’introduire, au sein de son organisation, de nouvelles capacités. Elle s’appuie sur des compétences particulières, des technologies innovantes (dont l’automatisation de certaines taches, les microservices...) et des méthodes de travail (la fin d’une approche en silos) mieux adaptées au contexte actuel.

Mais cette intégration ne suffit en elle-même. Cette équipe doit aussi apporter des conseils, accompagner les différents métiers et assurer des formations.

La mise en place d’un Centre d’excellence ne doit pas être un prétexte pour accélérer les processus au-delà du raisonnable. Enchaîner les cycles DevOps dans un rythme soutenu risque de se faire au détriment de la qualité.

Il convient donc d’élaborer une stratégie de tests adaptée, de les organiser par étapes-clés et de définir les ressources clairement identifiées et compétentes sur chacune d’entre elles.

Cette équipe doit également déterminer avec précision tous les détails des tests (quel périmètre faut-il adresser, quand, comment …?) en adéquation avec votre « business case » comme nous l’avons expliqué dans un précédent article. Ne précipitez pas cette étape.  Il faut du temps pour comprendre quel cas d’utilisation devrait être le premier.

L’humain, le maillon essentiel

Une fois que vous avez déterminé votre ou vos premiers cas d’utilisation, établissez des objectifs spécifiques pour vos premiers projets DevOps. Que vous recherchiez une plus grande souplesse ou des économies de coûts,  ayez une compréhension claire des résultats que vous essayez d’atteindre et organisez votre équipe pour y parvenir.

Au final, cette démarche globale et progressive doit permettre à tous les collaborateurs d’aller dans la même direction : gagner des parts de marché. Ce modèle organisationnel doit permettre en particulier :

  • de renforcer la qualité de la production, des services aux clients... ;
  • de réduire les délais de mise sur le marché en accélérant (tout en les optimisant) le cycle des tests ;
  • d’améliorer le niveau de satisfaction des équipes en interne (des tâches chronophages sont automatisées) ;
  • de réduire les risques technologiques.

À la clé, des économies significatives. Mais la réussite d’un Centre d’excellence repose principalement sur la capacité des différents métiers à collaborer afin d'atténuer les redondances et de rationaliser les divers processus de test.

L’humain est donc le maillon essentiel. Des réunions avec la Direction (qui doit absolument soutenir ce Centre d’excellence) doivent être programmées régulièrement, des budgets appropriés doivent être alloués à cette équipe, l’efficacité des processus doit être surveillée tout comme la performance de l’organisation.

New Call-to-action

Emilie Ravet
À propos de Emilie Ravet : Emilie est responsable Marketing en charge de la publication des articles du blog.

À lire ensuite

protection-donnees-aws

3 mesures indispensables pour protéger ses données dans AWS

La moitié des entreprises qui utilisent le service de stockage cloud Amazon Web Services (AWS) S3 ont subi au...

virtual

Six types de virtualisation

Réduction des coûts, utilisation efficace des ressources, meilleure accessibilité, minimisation des risques......

Cloud-Panne

Cloud et Panne : Ne pas sous-estimer les risques

Même s’ils répondent à des critères précis et à des certifications, TIER notamment, les data centers ne sont pas...