Utiliser le stockage objet, oui mais pourquoi !?

2 juillet 2018/Charlotte Petyt

Les volumes de données, qu’elles soient ou non structurées, augmentent à un rythme très rapide. Les systèmes de stockage traditionnels sont mal adaptés à cette évolution et deviennent complexes proportionnellement à la quantité à gérer. Adapté à ce nouvel environnement de données, le stockage d’objets apparaît comme un modèle de « stockage universel ».

L’explosion du volume des données va rebattre les cartes du marché du stockage. L’évolution du contexte est impressionnante. Selon une étude réalisée en 2017 par Forrester Research, 70 % de la population mondiale sera connectée à des appareils mobiles d’ici 2022, contre 21 % en 2013. Les données associées à la vidéo numérique ayant une définition Ultra HD (3840 x 2160 pixels), au streaming et à la VOD poussent aux limites du possible le stockage traditionnel.

Toutes les entreprises, quelle que soit leur activité, mais également les utilisateurs finaux veulent accéder rapidement à du contenu. Un accès instantané et illimité aux fichiers devient la règle.

Enfin, le recours à l’intelligence artificielle (IA) et à ses déclinaisons comme le machine learning et le deep learning, représente un atout décisif pour des entreprises. Et là aussi, l’accès à d’importants volumes de données est déterminant.

Un « objet » unique

Ce contexte met à jour les limites des technologies traditionnelles de stockage (blocs ou couches de protocole réseau comme les commandes SCSI). Ils manquent soit de flexibilité nécessaire pour fonctionner à l’échelle du pétaoctet (cas du NAS) ou sont coûteux à mettre à l’échelle, en raison d’architectures complexes et propriétaires (cas du SAN).

Le stockage d’objets représente actuellement la solution la mieux adaptée. Elle n’est pourtant pas récente puisque son concept remonte au milieu des années 90. Mais l’arrivée des NAS et SAN vers 2005 a plongé le stockage objet dans les oubliettes des innovations technologiques.

L’explosion de la data le remet au goût du jour. Le stockage objet (ou « object storage ») s’appuie sur une méthode différente de stockage, d’organisation et d’accès. Il n’utilise pas de système de fichiers, dans lequel les métadonnées de fichiers sont enregistrées séparément des données de fichier. Il stocke les données de fichier et les métadonnées sous la forme d’un « élément » unique. Celui-ci est désigné sous le nom d’objet, d’où son nom.

Les atouts du stockage objet

  • Des requêtes plus faciles : chaque « élément » ayant un identifiant unique, il peut être localisé précisément et rapidement même s’il ne se trouve pas au même endroit physique que celui qui le demande. Ce n’est pas le cas avec les solutions traditionnelles qui ne conviennent pas en cas d’accès géographiquement distribué ni dans le Cloud.
  • Une réduction des coûts : l’entreprise ne paie que l’espace de stockage utilisé. Il n’y a pas de couts supplémentaires pour les multiples copies d’objets. Certains fournisseurs n’incluent pas de frais pour les transferts ou l’usage de la bande passante entrante/sortante. D’autres facturent en fonction des demandes HTTP liées à l’envoi des fichiers vers Internet.

coût-stockage-objetLes offres Cloud peuvent permettre de réduire vos coûts de stockage. Attention, nous avons pu constater que ce n'était pas systématiquement le cas !  Il est primordial de bien lire et comprendre les offres des fournisseurs et d'estimer le nombre d'opérations de vos environnements. Pour faire des économies sur le stockage, certains usages nécessitent des environnements privés. Nous y reviendrons dans un prochain article.

>>> Vous voulez connaître si votre usage nécessite un environnement dédié pour réduire vos coûts ? Contactez nos équipes <<<

  • Une flexibilité dans la gestion d’un réseau de ressources : elles peuvent être distribuées géographiquement et étendues à l’échelle mondiale. Le volume de stockage objet est alloué dynamiquement au fur et à mesure que vous ajoutez ou enlevez des fichiers.
  • Un accès simplifié : l’architecture de stockage et chaque objet sont accessibles par des applications logicielles sur Internet, ou sur un réseau privé, en utilisant une API REST (Representational state transfer) et un protocole de communication HTTP sécurisé

Les principaux cas d’utilisation

Les différents avantages du stockage objet s’avèrent intéressants dans différents cas dont les principaux sont :

  • L'archivage et La sauvegarde

Les données d'archivage et de sauvegarde sont rarement modifiées. Les entreprises qui doivent conserver sur une période très longue ce type de données représentent un cas d'usage typique.

Elles bénéficient du coût attractif mais aussi du système de redondance de la solution qui permet d'assurer la durabilité et la disponibilité des données dans le temps.

En effet, les fournisseurs de stockage objet assurent la redondance en enregistrant des copies d’un même objet sur plusieurs nœuds. Lorsqu’un objet est créé, il l’est sur un seul nœud, avant d’être copié sur un ou plusieurs autres nœuds, en fonction des règles en vigueur.

  • La gestion de pages statiques d'un site web

Le Stockage Objet permet de créer et de modifier un site Web statique (contrairement à des pages dynamiques capables de présenter des informations de différentes manières selon l’interaction avec le visiteur, les pages statiques n'ont pas cette faculté) directement à partir de l’interface utilisateur graphique ou via des requêtes API.

  • L'internet des objets (IoT), l'Intelligence Artificielle (IA) et le machine learning

L'utilisation croissante de ces technologies tendances fera croitre massivement le nombre de données à stocker d'après les analystes comme Gartner ou IDC ! Les entreprises seront donc à la recherche d'un stockage à bas coût, sécurisée et fiable. Le stockage objet sera donc la solution la plus adaptée pour accompagner cette révolution. 

  • L'utilisation du protocole S3

Le succès de l'offre AWS sur le stockage a permis d'accroitre la popularité du protocole S3. Sa simplicité d'utilisation pour les développeurs en a fait un protocole incontournable. De nombre éditeurs de logiciel utilisent désormais ce protocole dans leurs applications pour lire et écrire des données.

  • Le déploiement de Cloud Hybride

Beaucoup d'entreprises souhaitent externaliser le stockage de certaines données en dehors de l'entreprise. Le stockage objet est une technologie adaptée pour ce type d'usage. Il permet ainsi à l'entreprise d'étendre sa capacité de stockage sans réaliser d'investissement financier.

  • Des métadonnées personnalisables

C’est la gestion des métadonnées qui complique la tâche des entreprises. En ajoutant de l’information, elles permettent une approche plus sophistiquée de l’analyse. Or, le stockage d’objets permet de bénéficier de métadonnées personnalisables. Il est possible de saisir beaucoup plus d’informations d’identification pour chaque élément.

Rappelons aussi, que le stockage objet n'est pas adapté pour les données transactionnelles comme les bases de données.

Le stockage objet représente une solution intéressante pour de nombreuses entreprises. Même les PME peuvent y trouver leur compte afin d’analyser plus finement leur patrimoine informatif tout en renforçant sa sécurité grâce à la redondance.

Testez la système d'Object Storage de Scalair

Charlotte Petyt
À propos de Charlotte Petyt : Charlotte est ce qu’on appelle « une passionnée de Cloud ». Ce qui l’anime, c’est la compréhension des problématiques des entreprises autour de la transformation digitale et l’évolution du marché du Cloud. Depuis 5 ans, elle travaille sur l’évolution des produits Scalair et de son outil de supervision : le CS Manager.

À lire ensuite

automatisation-pourquoi-comment

Automatisation IT : Pourquoi et Comment ?

L’automatisation est devenue plus qu’une tendance, c’est devenu une nécessité. Pour trois raisons principales :...
stockageblocvsobjet

Stockage Objet ou Stockage en bloc ?

La question est récurrente : quelle solution de stockage est la mieux adaptée à mes différentes charges de...

convergence

Qu'est ce que l'hyperconvergence ?

Pour les responsables informatiques qui se lancent dans des projets de modernisation de leur data center ou de...