C'est quoi le PaaS ?

16 septembre 2020/Emilie Ravet

Le PaaS, ou Platform-as-a-Service, est un modèle de cloud computing qui fournit aux clients une plateforme complète. Il leur permet de développer, exécuter et gérer des applications sans le coût, la complexité et la rigidité de la gestion d’une plateforme sur site.

 

L’écosystème du cloud est organisé autour de trois modèles. Le plus connu est le SaaS (Software as a service) permettant d’utiliser un logiciel en ligne sans l’installer sur un poste de travail.

 

Le second est le IaaS (Infrastructure as a service) qui permet à une entreprise de s’appuyer sur une infrastructure externe. Le fournisseur prend en charge l’installation des serveurs de fichiers, les réseaux et le stockage des données.

 

Le troisième modèle du cloud est le PaaS (Platform as a service). C’est la même chose que le IaaS sauf qu’il intègre en plus le système d’exploitation, la base de données, le serveur web…

 

Cette offre complète séduit de plus en plus d’entreprises. La simplicité qu’apportent les PaaS permet également à des start-ups de lancer rapidement leurs services web et leurs applications mobiles sans trop se soucier de leur infrastructure technique.

 

Il existe de nombreux cas d’usage :

  • Développement et gestion d'API : il est possible d’utiliser le PaaS pour développer, exécuter, gérer et sécuriser des interfaces de programmation d'applications (API) et des microservices.
  • Internet des objets (IoT) : le PaaS peut prendre en charge le large éventail d'environnements d'applications, de langages de programmation et d'outils utilisés pour les déploiements ;
  • Analyse commerciale : les outils PaaS permettent d'analyser vos données afin de repérer des informations facilitant la prise de décisions plus pertinentes.

 

 

Ces quelques cas d’usage montrent l‘étendue des possibilités du PaaS. Il n’est donc pas étonnant que ce modèle soit en croissance comme le souligne une étude du cabinet Gartner. Il devrait passer de 20 milliards de dollars de revenus en 2019 à 34 milliards de dollars en 2022.

 

PaaS et télétravail

Dans de nombreux cas, le PaaS est plus rentable que l'IaaS. Les frais généraux sont réduits, car les clients du PaaS n'ont pas besoin de gérer et d'approvisionner des machines virtuelles.

 

Concernant la tarification, les entreprises doivent cependant être vigilantes. Certains providers établissent leur facturation par répartition (seules les ressources informatiques utilisées par l'application étant facturées). D’autres facturent un montant fixe par mois.

 

Excepté ce bémol, le PaaS présente des intérêts certains. Il permet aux équipes de développement de construire, tester, déployer, maintenir, mettre à jour et faire évoluer les applications beaucoup plus rapidement et à moindre coût que la gestion de sa propre plateforme.

 

Le PaaS étant accessible en ligne, il est possible de créer une application complète dans un navigateur web. L'environnement de développement n'étant pas hébergé localement, les développeurs peuvent travailler sur l'application depuis n'importe quel endroit du monde.

 

Indirectement, le PaaS permet aux entreprises de continuer à développer leurs applications même durant un mode dégradé comme ce fut le cas durant le confinement.

 


Emilie Ravet
À propos de Emilie Ravet : Emilie est responsable Marketing en charge de la publication des articles du blog.

À lire ensuite

Cloud-native, c’est quoi ?

Le cloud est de plus en plus utilisé. Paradoxalement, il est à l’origine de malentendus. Le Cloud revêt...

Observabilité cloud

La culture de livraison des logiciels évolue. Elle passe de la surveillance à l'observabilité. Celle-ci revêt...

La sécurité des applications web : un enjeu majeur pour les entreprises

Une part de plus en plus importante de l’activité économique repose sur des applications web. Il n'est donc pas...