5 Alternatives à GitHub

7 juin 2018/Charlotte Petyt

GitHub est un service d’hébergement de projet de programmation très apprécié. Il permet notamment de disposer d’une base de données de code gratuite et illimitée. Ce service présentera-t-il autant d’intérêt après son achat par Microsoft ? Sans attendre cette annonce, des développeurs ont déjà migré vers des alternatives.

Microsoft a officiellement annoncé l’achat de GitHub pour 7,5 milliards de dollars. Un montant à la hauteur de la réputation de ce service créé en 2008. Il a séduit près de 27 millions de développeurs travaillant sur quelque 80 millions de projets. Outre des projets de développeurs, cette plateforme intègre aussi des dépôts de Google, Facebook et Microsoft.

Cette acquisition pourrait inciter des professionnels à utiliser d’autres solutions. Nous en présentons cinq.

#1 - SourceForge

Sourgeforce

Apparu avant GitHub, SourceForge est également très populaire. De nombreux projets et distributions GNU/Linux mettent à disposition des paquets ou des ISO via SourceForge. Elle héberge plus de 324 000 projets et compte plus de 3,4 millions d’utilisateurs enregistrés, bien que tous ne soient pas actifs.

Cette plateforme permet aux développeurs de créer des projets open source en fournissant tous les outils nécessaires. L’offre est complète avec notamment des wikis de projets, des métriques et analyses, l’accès à une base de données MySQL et des URL de sous-domaines uniques.

Après l’annonce de Microsoft, des professionnels un peu moins aguerris apprécieront certainement le fait que SourceForge fournisse des outils facilitant l’importation des dépôts GitHub entiers ou des dépôts sélectionnés dans des projets existants.

2# - GitLab

gitlab

Apparue en novembre 2011, cette alternative est très proche de GitHub en termes d’utilisation (écrit en Ruby on Rails) et de sensations. C’est peut-être l’une des raisons qui a incité Gnome (bureau GNU/Linux) et GIMP (logiciel de retouche photo présenté comme une alternative à Photoshop) a migrer récemment vers GitLab. Ils ne sont pas les seuls : cette plateforme aurait constaté une multiplication par 10 des créations de projets depuis l’annonce début de mai d’un partenariat entre Microsoft et GitHub facilitant le recours aux services Azure DevOps.

Actuellement, plus de 100 000 entreprises et plus de 2 000 professionnels utilisent cette solution.

Ce logiciel open source peut être installé sur votre propre serveur. L’interface utilisateur est propre et intuitive. Chaque vue est conçue pour ne pas remplir l’écran d’informations inutiles. Ce service inclut un journal d’activités, des révisions de code, le suivi des problèmes, des wikis et l’intégration continue. Les capacités d’intégration continues de GitLab permettent d’automatiser les tests et la livraison des codes, ce qui permet de réduire la phase expérimentale.

>>> Scalair propose d'héberger Gitlab sur un environnement dédié

#3 - Bitbucket

Résultat de recherche d'images pour "bitbucket"

Apparu en mai 2009, Bitbucket représente une solution intéressante pour les équipes professionnelles. Près de cinq millions de développeurs et un million d’équipes ont choisi cette solution. Ce site d’hébergement (gratuit ou sous abonnement dont le tarif le plus élevé est de 150 euros) vous permet d’héberger et de gérer vos référentiels Git et Mercurial, de voir les validations de source et de modifier le code. Il est possible de gérer et de partager ses dépôts Git pour développer et transférer des logiciels.

Bitbucket fournit un environnement complet pour la gestion du développement, y compris un wiki, un puissant outil de suivi des problèmes et une collaboration facile avec les autres collaborateurs ou développeurs.

#4 - Beanstalk

beanstalk

Beanstalk est géré par Wildbit, un éditeur fondé en 1999 à Philadelphie. Cette solution vous permet de coder, réviser et déployer directement à partir de votre navigateur. Vous pouvez donc travailler depuis n’importe quel appareil et n’importe où. Git et SVN sont supportés. Beanstalk s’intègre avec les programmes de messagerie en ligne et le courrier électronique pour aider votre équipe à rester impliquée dans toutes les décisions et mises à jour du code. Son examen comprend des questions et des discussions. Des analyses avec des statistiques sur les livraisons sont intégrées. Beanstalk met également l’accent sur la sécurité, avec un chiffrement complet au niveau de la base, une authentification à double facteur et une gestion rigoureuse des mots de passe.

#5 - GNU Savannah

GNU Savannah

C'est un logiciel libre et open source proposé par la Free Software Foundation. Il permet de gérer CVS, GNU arch, Subversion, Git, Mercurial, Bazaar, de disposer d'une liste de diffusion, d'un hébergement web et d'un suivi des bogues. Cependant, ce service n'est pas destiné aux nouveaux utilisateurs. Il faut un peu de temps pour l'installer et maîtriser tous les rouages...

Il existe donc de nombreuses alternatives à GitHub. On peut aussi citer pele mele Gitbucket, Gogs et Gitea. Mais beaucoup de développeurs n’ont pas attendu cette annonce pour quitter GitHub. À leurs yeux, c’est un service centralisé et géré par une entreprise de droit américain (tout comme Beanstalk entre autres...) qui est donc soumise notamment au Patriot Act.

Autre écueil : en devenant une plateforme de premier rang pour les développeurs, elle est devenue la cible de pirates. Elle avait été touchée par des attaques Ddos en 2015. La même année, des pannes avaient entraîné l’indisponibilité de 5 % des dépôts.

New Call-to-action

Charlotte Petyt
À propos de Charlotte Petyt : Charlotte est ce qu’on appelle « une passionnée de Cloud ». Ce qui l’anime, c’est la compréhension des problématiques des entreprises autour de la transformation digitale et l’évolution du marché du Cloud. Depuis 5 ans, elle travaille sur l’évolution des produits Scalair et de son outil de supervision : le CS Manager.

À lire ensuite

devops-excellence

De l'utilité d'un Centre d'Excellence DevOps

La transformation numérique n’est pas qu’une affaire d’outils. C’est aussi (et surtout) une question de...

cloud-commandement

Les 5 commandements à ne jamais oublier

Le cloud offre de nombreuses opportunités de croissance. Mais le choix des fournisseurs et la sélection des...

IaC-gestion-simple-environnement

Infrastructure as Code : une gestion plus simple des environnements

L'Infrastructure As Code simplifie l’administration de l’infrastructure IT. Le traitement ne s’appuie plus sur...